logo-print

Accueil Prestige Articles de presse 2017 Les Caves du Roy

Les Caves du Roy

12/07/2017 (archive)

Les 50 ans des Caves du Roy

En écho à l’ambiance si joyeusement mouvementée de Saint-Tropez, les Caves du Roy, réplique exacte du night-club éponyme de l’excelsior de Beyrouth, vouent un culte éternel à la fête. Cinq décennies de nuits blanches mémorables les rendent aussi célèbres que le Club 54 à new york, le Pacha à Ibiza, ou le Palace à Paris.

Des générations entières sont venues y chercher « ce petit truc en plus », introuvable ailleurs.

Dans les souvenirs de ses premiers fidèles reste le même rituel : commencer la fête au Club 55, attendre le coucher de soleil, ler au Byblos dîner au bord de la piscine au restaurant nomade de Picolette et Lina, (installées à gassin où se rencontrèrent Brigitte Bardot et gunter Sachs), puis assister aux hilarants shows de transformistes de Lady Pissenlit au Krak des Chevaliers... Dean Dymos, illustre oiseau de nuit, faisait battre le cœur des noctambules dans cette mini-discothèque installée dans l’ancien bar à champagne, où siège depuis le Spa Sisley.

Rien d’insolite alors de se faire servir un cocktail par Eddy Mitchell, d’assister à un concert improvisé avec Aznavour au piano et Liza Minelli au micro, ou de voir arriver « la bande à Barclay ».

Le roi du microsillon abandonnait ses « soirées blanches », données dans sa maison du Cap Camarat, pour débarquer à pas d’heure aux Caves du Roy avec ses indissociables amis (Daniel Hechter, Darry Cowl, Stéphane Collaro, Carlos), suivis par Johnny Hallyday, le prince Albert de Monaco, George Michael et Elton John...

Aux premières heures du jour, quand les Caves du Roy fermaient leurs portes, les joyeux fêtards s’attablaient au gorille, le bar du port, pour prendre en guise de petit déjeuner une assiette de frites.

File d’attente interminable sous les glycines de l’escalier, palmiers lumineux, carré ViP et dance- foor bondés, rien n’a changé. Jacqueline Veyssière, la « Reine des nuits Tropéziennes » y a régnée durant trente ans.

Jean de Colmont, l’iconique relations publiques du Byblos et des Caves du Roy, lui a succédé jusqu’en 2015, avec son panache et le même grain de folie. Aujourd’hui dirigées par l’impétueux Junior, elles restent « the place to be » à Saint-Tropez.

Des débuts des Gipsy Kings à l’extravagante performance de Grace Jones chevauchant une Harley Davidson, les Caves du Roy sont toujours assaillies par les stars internationales. De Bono à Naomie Campbell, Puff Daddy, Elton John ou Bruce Willis, tous y partagent d’inoubliables soirées...

Leur anniversaire sera l’un des événements les plus importants pour tous les noctambules du monde entier. Les Caves du Roy promettent les nuits les plus folles de 2017 avec leur nouvelle architecture intérieure scénographiée par François Frossard.

Jack Nicholson et Cher par J. Aponte - Brigitte Bardot par Claude Dronsart - Les Caves du Roy par Christian Voigt

 

 

HOTEL BYBLOS 
20 avenue Paul Signac
83990 Saint-Tropez

Byblos


www.byblos50.com
#byblos50

www.lescavesduroy.com
#cavesduroy50

Facebook

Twitter

Instagram

Table d'orientation

Photothèque

Vidéothèque

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies Personnaliser